Isabelle Fontaine - Naturopathe à Blois

Bien-être naturellement

S'affiner avec la naturopathie :

Nous avons parfois mis des mois et parfois des années pour perturber notre organisme. Il faut savoir lui laisser le temps pour retrouver son équilibre en intégrant de nouvelles habitudes alimentaires et d'hygiène de vie. La naturopathie intègre toutes les dimensions de la personne : corps, alimentation, stress et émotions... Cette approche globale est essentielle pour favoriser l'amincissement de façon durable et en douceur.

Tout un programme personnalisé pour mincir :

La Naturopathie vous offre des stratégies simples et naturelles pour vous affiner, retrouver une silhouette harmonieuse. La perte de poids est très douce et progressive, elle se fait sur la durée grâce au réglage alimentaire et aux différents conseils et propositions d'accompagnement. Il n'est pas question de régimes restrictifs, hypocaloriques... qui offrent certes des résultats plus gratifiants à court terme mais avec le risque d'effet yoyo par la suite. Nul besoin de peser ses assiettes, de compter les calories...  
Il convient d'évaluer quelles sont les causes à l'origine de la prise de poids et d'y remédier, dans la mesure du possible : manque de sommeil, stress, surmenage, excès et déséquilibres alimentaires, manque d'activité physique, ...
Il est souhaitable qu'un bilan de santé ait été fait au préalable avec votre médecin afin d'écarter toute cause médicale à l'origine du surpoids (dysfonctionnement hormonal, de la thyroïde, diabète, ...)
L'objectif est de retrouver un corps harmonieux et de gagner en vitalité en adoptant une hygiène de vie adaptée à vos besoins :
  • Manger mieux et sainement, faire le choix d'une alimentation de qualité,
    avec des aliments simples, non dénaturés, riches en saveurs naturelles, en éléments nutritifs et vitalisants, à faible index glycémique...
  • Apprendre à corriger les erreurs alimentaires et à faire les bons choix parmi les aliments traditionnels
  • Avoir une bonne répartition de l'alimentation sur la journée et manger en conscience, en prenant le temps de bien mastiquer
  • Faire attention aux quantités mais sans privations, en évitant de consommer en excès les aliments qui peuvent faire grossir
  • Savoir s'autoriser de petits écarts pour le plaisir, tout en étant vigilant au quotidien
  • Réapprendre à s'écouter en distinguant la faim véritable et la "faim" émotionnelle
  • Soutenir les éliminations, faciliter le transit intestinal, la digestion
  • Avoir une activité physique adaptée, régulière et plaisante pour s'équilibrer
  • Améliorer l'état émotionnel, la qualité du sommeil, mieux gérer son stress pour éviter les grignotages

Des alliés naturels vous accompagner dans l'amincissement :

  • Les phyto-nutriments, huiles essentielles, exercices respiratoires, auto-massages, bains aromatiques, bains dérivatifs... sont des soutiens essentiels pour faire face aux émotions et stress qui perturbent les comportements alimentaires et poussent à manger plus, de manière déséquilibrée, à grignoter. 
  • La digitopuncture, technique manuelle douce d'origine chinoise, favorise le lâcher prise et contribue à l'amélioration du sommeil, à la détente et à la relaxation évitant ainsi les craquages anarchiques... Cette méthode aide aussi à améliorer la qualité de peau et à lutter contre les capitons disgracieux en stimulant la circulation et les éliminations.

Saviez-vous que la prise de masse grasse au niveau du ventre peut aussi être liée au stress ?

Malgré une alimentation correcte et la pratique régulière d'exercice physique, certaines femmes ont de la graisse abdominale.
 Au delà des causes hormonales, le stress peut être en cause dans cette problématique. 

Quelques stratégies pour accompagner l’amincissement :

Faire attention au sucre :

Quelques astuces simples et de bon sens peuvent faire la différence si vous souhaitez perdre quelques kilos.

Évitez les sucres : biscuits, gâteaux, bonbons, glaces et sorbets, desserts lactés industriels, sodas même "light", jus de fruits, miel, alcool, vin, apéritifs...

Gardez à l'esprit que pour éviter les envies de sucre, il faut le bannir quelques temps de votre alimentation. Donc éloignez les tentations et tenez bon ! Le temps fera son oeuvre et les envies de petites douceurs devraient se calmer.

En cas de fringale : buvez d'abord un grand verre d'eau ou une infusion et faites suivre d'une pomme crue. Mastiquez bien et mangez-la calmement. Si cela ne suffit pas à calmer la faim un petit fromage blanc nature vous rassasiera.

Osez utiliser de la cannelle en poudre Bio dans vos laitages et compotes sans sucre.

La saveur amère coupe le goût du sucre alors 1 à 2 carrés de chocolat noir à plus de 70% de cacao en dessert pourra éventuellement vous aider. Pensez également au thé vert en boisson, pendant la journée. Choisissez le Bio aussi.

Gérer les fringales :

La fringale se distingue de la faim véritable. Cette envie de manger parfois irrésistible apparaît souvent en cas de besoin de réconfort, de mal-être (anxiété, stress, soucis, fatigue, tristesse, ...).

 Il s'agit d'une "faim émotionnelle" qui conduit le plus souvent à choisir des aliments sucrés qui procurent un apaisement.

Les grignotages sucrés vous procure une sensation de bien-être immédiat. Mais attention à l'effet boomerang. En effet quelques heures plus tard vous risquez de vous sentir flagada, fatigué, "dans le brouillard". Ce malaise vous conduit alors à remanger du sucre et on instaure ainsi un véritable cercle vicieux.
On sait aujourd’hui combien le sucre est addictogène et qu'il est difficile d'en finir avec cette "dépendance".

D'abord STOP à la culpabilité. Ça ne sert à rien et cela risque même entretenir votre mal-être.
Pour vous aider vous pouvez tenir un journal de vos habitudes alimentaires au quotidien. Notez bien ce qui vous pousse à manger, ce que vous mangez et à quelles heures. Ce sera un bon outil pour vous aider à décrypter vos comportements et habitudes alimentaires.

Quand le craquage est proche, prenez du recul. Prenez le temps de vous observer, mettez vous à l'écoute de vos sensations et émotions. Si le besoin de grignotage s'avère ingérable sur l'instant pas de panique. Buvez d'abord de l'eau, attendez 5 minutes, respirez et occupez-vous.

Et si finalement l'envie de manger est plus forte alors faite le en conscience. Ne piochez pas nerveusement et au hasard des douceurs dans vos tiroirs, sacs et placards. Prenez le temps de choisir un aliment qui vous fait plaisir, de l'observer, de le savourer en mastiquant longuement.

Tentez d'identifier ce qui vous perturbe. C'est en vous connaissant mieux et en apprenant à gérer vos stress émotionnels que vous pourrez vous sortir de ce piège sucré. Il faudra instaurer progressivement de nouvelles habitudes plus saines.

Changer ses habitudes :

On a tous notre petite madeleine de Proust, ce petit quelque chose qui nous ramène à l'enfance, au plaisir. Et par automatisme on va naturellement chercher le réconfort auprès de ce qui nous rappelle de bons souvenirs. Inutile de lutter contre !

Le problème dans les comportements alimentaires, c'est surtout la perte de contrôle, cette pulsion irrésistible qui peut conduire à manger déraisonnablement au détriment de sa santé.
Gérer et comprendre l'aspect émotionnel à l'origine de certaines fringales est incontournable pour apprivoiser son mal-être.

Mais il faut aussi revoir ses habitudes alimentaires.Ce "il faut" ou "je dois" est déjà synonyme de contrainte. C'est bien là le problème car la plupart des personnes même pleines de bonne volonté vont craquer et revenir à leurs mauvaises habitudes. S'ensuit le cercle infernal de craquages, suivis de culpabilité...

Pour vous aider dans vos changements d'habitudes alimentaires cultivez d'abord le plaisir, l'envie et la curiosité de découvrir de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs...
Faites des repas quotidiens un moment de convivialité et de bonheur partagé. Se nourrir correctement ne doit pas devenir un casse tête et une contrainte. Et même si au début cela demande réflexion, petit à petit vous trouverez vos repères.

Gardez à l'esprit qu'il faut se laisser le temps d'apprendre à mieux se connaitre, à mieux manger et à développer de nouveaux automatismes. Il est préférable d'avancer pas à pas, doucement mais sûrement plutôt que de se brusquer inutilement. C'est ainsi que vous éviterez l'effet yoyo dû aux régimes drastiques.

Mais dans un monde où tout va très vite, on cultive l'impatience, le désir de satisfaire nos envies immédiatement, de perdre du poids vite et facilement... Il faut des mois et des années de mauvais choix alimentaires pour déséquilibrer notre organisme, ce n'est malheureusement pas en un claquement de doigts que vous allez remédier à vos problèmes.

Notez bien que les nouvelles habitudes sont à mettre en place quand vous vous sentez bien et non quand vous perdez pieds, en situation de stress.

Un bon petit-déjeuner :

La plupart des nutritionnistes s'accordent actuellement à recommander la consommation d'un petit-déjeuner gras et "salé" plutôt que sucré contrairement à ce que nous faisons souvent en France. En effet, les rythmes du corps font que le gras est mieux utilisé, mieux métabolisé par l'organisme si consommé le matin. Ce n'est pas un encouragement à consommer des viennoiseries au quotidien pour autant, mais un croissant au beurre artisanal de temps en temps reste correct. Il ne faut pas s'interdire les petits plaisirs !
Évitez au maximum les margarines industrielles qui ne présentent pas de réel intérêt au niveau santé. Elles contiennent de la graisse de palme, des améliorants, et leur process de fabrication nécessite plusieurs étapes de traitements qui en font un aliment indésirable et inintéressant sur le plan nutritionnel.

Vous pouvez en revanche choisir du beurre cru Bio cru en petite quantité sur vos tartines le matin. Cet aliment contient les précieuses vitamines A et D. Variez les plaisirs en remplaçant ce corps gras par une tartinade d'amandes ou sésame ou quelques noix à croquer (sources d'oméga 3).

On peut également envisager de consommer des protéines animales comme les œufs par exemple. Ceci permet de stabiliser la glycémie et d'éviter le fameux coup de barre de fin de matinée.

Le goûter un petit repas qui n'est pas réservé qu'aux enfants !


Prendre une collation est un bon moyen de recharger les batteries pour tenir jusqu'au dîner sans craquages anarchiques.

Pour l'adulte, il permet une pause bienfaisante à condition de n'être consommé qu'en cas de faim véritable, aux alentours de 17h30. Privilégiez les fruits crus à ce moment de la journée afin de satisfaire vos éventuelles envies de sucre. Si besoin ajoutez un yaourt sans sucre ou quelques amandes. Et si vous souhaitez calmer une fringale ajoutez 1 carré de chocolat noir à 70% de cacao. Le chocolat noir amer a le mérite d'être un coupe faim naturel. Savourez chacun des aliments en mastiquant bien.

Prenez le temps d'une pause !